dimanche 8 avril 2012

Petit traité de vie intérieure - Lenoir

Sous ce titre banal, j'ai eu la surprise de découvrir un ouvrage vibrant...vibrant par l'humanisme qu'il porte, la sincère joie de vivre qu'il transmet et le témoignage d'un homme, simple et ordinaire, qui a trouvé les pierres pour édifier son "temple intérieur".

L'auteur
Lorsque j'ai découvert Frédéric Lenoir il n'y a pas si longtemps lors d'un débat sur la chrétienté, je n'étais pas en accord avec ses propos...mais j'ai aussitôt eu envie de le connaître mieux, touché par l'authenticité qui se dégageait de l'individu, attribut si rare sur les plateaux de télé. 
Lenoir a eu un parcours atypique. Passionné de philosophie dès le plus jeune âge, il entreprit ses études dans ce domaine avec son meilleur ami, devenu prêtre depuis, pour être finalement diplômé en philosophie, sociologie et histoire de la religion. Passionné par les religions, il a étudié, entre autre, l'hébreu et la kabbale, le bouddhisme tibétain et s'est réconcilié tardivement avec les évangiles, il va réaliser finalement une retraite de trois dans une communauté chrétienne. C'est un homme qui a éprouvé !
Chose que j'ai appris plus tard, sa route a croisé l'oeuvre de Jung à l'adolescence, le marquant durablement.

Sommaire
I Dire oui à la vie                                            XI La règle d'or
II Confiance et lâcher prise                       XII L'amour et l'amitié
III. Responsable de sa vie                           XIII La non-violence et le pardon
IV. Agir et non agir                                         XIV Le partage
V. Silence et méditation                                XV Attachement et non-attachement
VI. Connaissance et discernement             XVI L'adversité est un maître spirituel
VII. Connais toi toi-même                             XVII Ici et maintenant
VIII L'acquisition des vertus                      XVIII Apprivoiser la mort
IX Devenir libre                                                XIX L'humour
X Amour de soi et guérison intérieure      XX La beauté

Avis personnel
J'avais rédigé un long paragraphe mais, après réflexion, je crois que ces quelques mots de l'auteur résument mieux que je ne l'aurais fait mon sentiment :
"Exister est un fait, vivre est un art. Tout le chemin de la vie, c'est passer de l'ignorance à la connaissance, de la peur à l'amour."

Quelques extraits

"Si nous apprenons à nous connaître en vérité, nous devenons plus compatissants et l'image idéalisée que nous avons de nous-mêmes va s'écrouler. Cela peut être insupportable tant que l'on n'entre pas dans l'ac­ceptation de ce qui est. Une acceptation qui est l'in­dispensable premier pas vers la transformation. S'idéaliser soi-même, idéaliser son clan ou sa nation, a pour conséquence de rejeter le mal sur l'extérieur. C'est ainsi que se légitiment presque toutes les guerres."

"Sans estime de soi, on ne peut pas estimer les autres ; sans respect de soi, on ne peut pas respecter les autres. Sans amour de soi, on ne peut pas aimer les autres. L'apprentissage de la relation à soi est donc la condition de l'apprentissage de la relation aux autres."

"Une conversion du regard s'impose. Il est temps d'admettre que, non seulement l'échec n'est pas un drame, mais qu'il peut bien souvent devenir un évé­nement positif. Son premier atout, qui est loin d'être négligeable, consiste à nous remettre dans une atti­tude d'humilité face à la vie. Il nous contraint à accepter la vie telle qu'elle est et non pas telle que nous la voulons ou la rêvons. La vraie souffrance, comme je l'ai rappelé à la suite des philosophes stoï­ciens, mais aussi taoïstes, naît de notre résistance au changement, au mouvement de la vie, à son flux. Alors, réjouissons-nous quand il y a des hauts; et quand des bas se présentent, acceptons-les et fai­sons en sorte qu'ils nous servent de tremplin. En ce sens, je considère nos échecs comme autant de maîtres spirituels, c'est-à-dire de guides qui nous aident à rectifier notre trajectoire. Ils appartiennent à la loi de la vie, et je pense que leur présence, qui nous est naturellement désagréable sur le moment, est néanmoins indispensable à la globalité de notre parcours."






19 commentaires:

La Licorne a dit…

J'aime beaucoup ce livre...je l'ai même en deux exemplaires, car juste après que je l'aie acheté, on me l'a offert !

Et en général, j'apprécie les points de vue et les livres de Frédéric Lenoir...

Son roman "La promesse de l'ange" est une pure merveille !

Anonyme a dit…

cet auteur est fascinant et son parcours atteste d' une réelle recherche intérieure, son syncrétisme des religions est enrichissant humainement et intellectuellement
bravo pour l' article
bien à toi
daniel bonin

Jean Bissur a dit…

Merci Licorne pour ton témoignage.

Le roman dont tu parles est en effet excellent...d'ailleurs, je le trouve dans le meme esprit mais de meilleure facture qu'un certain ouvrage bien connu de Brown.

Jean

Jean Bissur a dit…

Daniel,

Merci pour ton passage et appréciation.

Amicalement,
Jean

Anonyme a dit…

Merci pour le partage, Jean tu as certainement vu que l' inrees diffuse la conférence de Frédéric Lenoir " Le réenchantement du monde"0

http://www.inrees.com/Conferences/Lle-reenchantement-du-monde-nouvelles-quetes-spirituelles/
Dieu ( 2011)
Petit traité de vie intérieure
( 2010).
Egalement le 17 avril la conférence de Jean François Vézina, sur les synchronicités.
Bonne journée.
Chantal A

Jean Bissur a dit…

Merci pour ce rappel Chantal, deux personnages que j'affectionne en ce moment...

Jean

Ariaga a dit…

Très intéressant, Jean, ce livre que tu nous proposes. Je ne connaissais pas l'auteur mais certaines phrases des extraits me donnent envie d'aller vers lui car elles sont en concordance avec ce que je ressens de plus en plus : prêter une oreille très attentive aux paroles de notre moi intérieur et réaliser une harmonie entre le moi objectif et ce moi profond. Bref, harmonise les deux niveaux de l'être.
Amitiés.

Jean Bissur a dit…

Bonjour Ariaga,

Oui, un programme d'une vie en somme...

Amitiés,
Jean

Tempérance a dit…

Bonsoir cher Jean,
je suis "fan" de Frédériec Lenoir, j'apprécie non seulement ses ouvrages mais aussi son émission de radio tous les dimanche matin sur France Culture "Les racines du ciel". Lorsque ce livre est sorti, Frédéric Lenoir était à la Foire du Livre à Brive près de chez moi, et je suis allée à sa rencontre pour me le faire dédicacer et bavarder un peu avec lui ... Un homme très chaleureux et d'une grande gentillesse.

Jean Bissur a dit…

Bonjour Tempérance,

Je ne suis pas surpris de ce que tu me dis de Lenoir...
J'ignorais qu'il avait une émission de radio et j'aurais plaisir à la découvrir. Les thèmes déjà abordés que je découvre sur le site de France culture sont passionnants. IL semblerait qu'il ait repris le créneau de Michel Cazenave (Des hommes et des Dieux), dont j'ai parlé plusieurs ici. Le monde est petit.

Jean

Anonyme a dit…

j'ai le sentiment que le dernier texte est issu d'une personne qui a vécu plus de réussites que d'échecs ou bien qui nie ses échecs pour ne voir que de la réussite, par ex les gens qui ne se remettent jamais en question ne considèrent rien de ce qui leur arrive comme un échec

un échec est toujours une grave blessure dont on se remet plus ou moins bien mais qui laisse des traces

Jean Bissur a dit…

Sur ce point, je ne suis pas du tout d'accord...l'auteur ne renie pas la blessure inhérente à certains échecs mais propose de voir un potentiel de transformation dans ce dernier et je rejoins totalement ce point de vue.

D'ailleurs, dans l'ouvrage, Lenoir parle ouvertement d'échecs dans sa vie, parfois très lourds et graves...ce n'est donc pas une théorie fumeuse mais un vécu partagé.

Jean

Anonyme a dit…

alors mille excuses

Jean Bissur a dit…

Pourquoi s'excuser ?
Je n'avais pas précisé ce point dans le billet...l'interrogation était légitime.

Anonyme a dit…

les échecs sapent la confiance en soi, je mets dans les échecs tout ce qui dans la vie constitue une perte

Jean Bissur a dit…

ha, parce qu'il faut tout réussir dans la vie ?

Anonyme a dit…

il faut quand tu vis un échec ou ce que tu prends pour un échec pouvoir compenser par une réussite ensuite mais même la réussite ne parvient pas à compenser ce qui a disparu par la perte

pour chacun ces expériences sont différentes elles dépendent aussi du caractère de la personne, il y a les fend l'air et les autres

Anonyme a dit…

Bonjour Jean,
Suite à un échange de messages avec une correspondante et une émission radiophonique où Lenoir était l'invité, je cherchais ce matin des textes de cet homme ou sur lui. Et voilà que je tombe sur un billet de toi qui en parle,
et de quoi alimenter mes échanges.
Alors merci bien,
et au plaisir de la prochaine fois,
Michelle

Jean Bissur a dit…

Bonsoir Michelle,

Je suis heureux que nos routes se croisent autour de personnage comme Lenoir, pour qui j'ai beaucoup de respect...il a, depuis mon billet, gagner en notoriété en France, espérons que cela ne ternisse l'authenticité de sa démarche.

Amitiés,
Jean